Albane, LPGA Series, Pinehurst, 3e tour


Mieux partie que la veille, ce qui fait du bien entre les deux oreilles, Albane Valenzuela s’est un peu mieux entendue avec le terrain. Par sur par jusqu’au No 15, son 7e trou, elle prend un birdie au par 3 suivant qui lui avait coûté un bogey au premier tour. Elle tourne en 34 et la voilà au départ du No 1 à +1.  Comme aux deux premiers tours, on note que l’ensemble des joueuses ne casse pas le Pinehurst #2 à l’exception de Yealimi Noh à -4 et Maia Schechter -5, six américaines occupant la tête vers la mi-parcours de la fournée matinale.
D’origine coréenne, la première a connu un 13e rang au classement mondial. La seconde est une habituée du Symetra, le challenge tour féminin, celui où les non-qualifiées LPGA le 2 novembre auront un droit de jeu en 2020.
Si ces deux filles taquinent ainsi le parcours, Albane Valenzuela est autrement mieux équipée pour en faire autant. Elle le démontre au 10e trou sur un bon birdie, quand Céline Herbin et Karin Icher laissent partir trois coups arrivées au No 11.
Pas très long, le No 5 est un par 4 en dog-leg droite, accompagné sur sa longueur par une bande sableuse, finissant sur un green présentant une dépression entre deux plateaux. Une précision moyenne et le bogey se mêle du jeu d’Albane comme au par 5 suivant. Retour à la case départ, mais ouf, un birdie béni au No 7 lui redonne des couleurs pour clore son 3e tour en 70, ce qui la pose à +1, avec un petit coussin de deux coups sur un cut très provisoire.
En raison du décalage horaire (six heures), le point global du 3e tour sera pour samedi matin. PPH