Heureuses Retrouvailles


Encore sous l’effet de la page d’histoire à Augusta, ouverte pour certains, close pour d’autres par un Tiger Woods élevé au grade d’icône lors de son 83ème Masters Tournament victorieux, nous voilà revenus sur le plancher des vaches. Enfin, modérons le propos tant une telle image ne saurait coller à la jolie semaine offerte par le Trophée Hassan II à Rabat. 
A sa 46e édition vient s’ajouter la 25e de la Coupe Lalla Meryem, étape très courue du tour européen féminin, encore à la portion congrue de tournois et de planches de prix. Mais ça bouge et des initiatives, comme ce rendez-vous marocain intersexe, font avancer la cause du golf. Ici, pros et “proettes” se retrouvent chaque année, même s’ils ne croisent pas directement leurs fers, mais jouent les uns sur le grand parcours rouge de Dar Es Salam (Par 72, 6952 m.), les dames sur le bleu (Par 72, 5718 m.) où Michel Besanceney a contribué son amélioration très positive.
De façon étonnante, ces rencontres se font avec l’appui notable de familles royales, Alaouite au Maroc et  depuis longtemps, ou Hachémite en Jordanie sous l’égide du Roi Abdallah, et pays où le golf commence à germer. Pour fêter l’ouverture du club d’Ayla (le 2ème du pays) et son parcours de Greg Norman sur le golfe d’Aquaba, on y a joué le Jordan Mixed Open au début avril. Tiré par la passion de Mark Lichtenhein, Président du Ladies European Tour, un match a opposé les joueuses du LET, les seniors du Staysure Tour et les jeunes pros du Challenge Tour, tous rétribués de la même façon, sans distinction d’âge ou de sexe.
“Dans ce domaine, le Maroc a été un pionnier, contribuant à élever le golf dans la nouvelle ère olympique”, dit-il. “Rendez-vous à Tokyo en 2020. Mais avant, profitons de cette saison qui commence vraiment en cette fin avril avec ces deux tournois “royaux”, bientôt marquée par un Evian Championship de fête (25 ans) en juillet et la Solheim Cup de septembre. Restez connectés!” conclut-il. “Rien de plus simple avec instagram, twitter, facebook ou youtube. Vous passerez de bons moments”.
Sous une bonne pluie matinale, le ProAm Lalla Meryem a occupé les premières images aujourd’hui. Ce mercredi, c’est au tour des pros de partager 18 trous avec des amateurs impatients. Ce sera le dernier tour sous un soleil câlin avant une surchauffe à 30 degrés pour le 4ème tour dominical.  PPH